Reprise ? A quelles conditions ?

Position SNEP-FSU Créteil 27-4-20 :

Si des annonces ont été faites sur une/des dates de reprise des écoles, il est important de se montrer très prudent quant à ces annonces. Lors des diverses instances réunies les 20, 21 et 22 avril dernier, le recteur et les DASEN ne se sont pas du tout avancés quant à une date de reprise.

Le président de la République a souhaité annoncer une date afin de rassurer le monde économique, mais sans prévoir les innombrables conséquences pour les profs comme pour les parents. Alors que les bars, les restaurants, les stades… restent fermés et que les Ecoles ont été les 1ères à fermer, le président décide (seul !) de les rouvrir… mais ça ne va être si simple ! Depuis, le discours d’E. Macron le 13 avril, on entend tout et son contraire de la part des membres du gouvernement et pourtant ce mardi, un plan de reprise va être soumis au vite des députés et engagé par le 1er ministre !

Si on se demande tous comment va s’organiser la reprise, des QUESTIONS PRIORITAIRES aujourd’hui sans réponse :

  • Quelles garanties sanitaires sont apportées par les mairies, départements et régions ?
  • Quel protocole de préparation de « déconfinement » avant l’ouverture aux agents et aux élèves ?

Le calendrier officiel :

  • 28 avril : annonces du « plan » par E. Philippe (15h)
  • 30 avril : conseil des ministres le 30 avril (matin)
  • 5 mai: Comité Technique Ministériel le (17h30)

Dans l’attente des annonces qui seront faites le 5 mai prochain, le SNEP-FSU Créteil propose avant tout aux collègues de discuter des conditions d’une reprise sur la base de critères simples (voir ci-dessous). De prochaines instances se tiendront au niveau régional, académique et départemental et les élus SNEP et FSU continueront de vous défendre e de vous informer !

Après le 5 mai, le SNEP-FSU Créteil proposera une permanence pour répondre à vos questions et échanger sur les problèmes rencontrés !

Par ailleurs, nous invitons l’ensemble des profs d’EPS à s’informer et regarder l’actualité avec un regard critique via des liens de média alternatifs (proposition de sites et archives ici) et sur notre page Facebook Snep-Fsu Créteil

 

  1. Critères et protocole l’ouverture d’établissement :

N’ouvrir que si garantie des bonnes conditions sanitaires pour tous : agents, enseignants, administratifs et élèves !

Les critères sanitaires sont simples : des masques pour toutes les personnes présentes dans l’établissement, du gel hydroalcoolique, un principe de distanciation (très petits effectifs de maxi 8) et une politique de dépistage qui a fait ses preuves (cf. la gestion sanitaire en Allemagne).

 

–> Dans chaque établissement : Protocole décision d’ouverture d’établissement

  • Organiser une Heure d’Information Syndicale (HIS), puis un Conseil d’Administration (CA) extraordinaire pour voter les conditions/critères d’ouverture de l’établissement,
  • Réunir le CHSCT de l’établissement avant d’ouvrir aux enseignants et élèves !

Nous rappelons que vous avez la possibilité de faire valoir votre « droit de retrait », un droit individuel, mais peut être décidé collectivement avec vos collègues !

+ Un bilan sur les situations des familles au plan social et scolaire devra être fait. Les difficultés rencontrées par les parents doivent être assumées par le gouvernement qui doit assurer une aide aux employeurs (public ou privé) !

 

  1. Et l’EPS dans tout ça ?

Des annonces et des polémiques ont déjà été faites (fondamentaux le matin et « sport » l’après-midi), mais pour le moment, rien de concret (et d’envisageable) !!!

Ce qui est clair, c’est que ce que nous pourrons au mieux proposer dans les prochaines semaines sera une simple activité physique avec les élèves, et pas de l’EPS, tout comme pendant le confinement il ne s’agissait pas de « continuité pédagogique », mais d’un lien et d’un entretien se soi…

Mais surtout, pour l’EPS : gestes barrières impossibles et difficulté de respect de la distanciation !

–> Protocoles locaux à définir (si le cadrage national le permet et si l’établissement peut ouvrir) :

  • Contacter le propriétaire de vos installations sportives (Mairie ou départemental) pour savoir quand elles seront ouvertes et les conditions de nettoyage des salles, d’utilisation des vestiaires.
  • Si les conditions sanitaires ne sont pas réunies, ne pas proposer d’EPS !

 

Notons que pour les clubs, il n’y aura de reprise sportive avant septembre donc il est fort probable que l’EPS soit fortement interrogée dans les semaines et mois à venir.

Be Sociable, Share!